Un article très personnel aujourd’hui sur mon ressenti face au « mythe de la green blogueuse parfaite ». Loin de moi l’idée de déverser un flot de réprimandes ou reproches en tout genre. Mais j’avais envie de partager mon ressenti et mon expérience face à la green’attitude.

Depuis plusieurs années où j’ai commencé à changer radicalement ma consommation, je me suis aperçue d’un étrange phénomène. Dès lors que vous émettez que vous privilégiez une alimentation végéta*ienne ou que votre mode de consommation se veut éthique et sain, vous n’avez pas le droit à l’erreur, voir même vous devez être exemplaire en toutes circonstances.. Ce qui est dérangeant, car au fond cela instaure un climat de culpabilité et d’auto-censure dans les partages quotidiens.

Ce petit billet d’humeur a pour but de se libérer de cette culpabilité moralisatrice dont on est parfois la cible mais également d’apporter une touche d’humour sur l’univers de la green blogosphère.

Des graines tu mangeras…

L’être humain aime bien catégoriser. J’ai l’impression que ça rassure de pouvoir classer les personnes selon leurs goûts, aspirations, centres d’intérêts…

Si l’on regarde certains comptes Instagram, on peut avoir l’impression que certain(e)s ont une alimentation parfaite, équilibrée, healthy tout au long de l’année. Et c’est en discutant avec certaines d’entre vous que je me suis rendue compte de l’impact de certains partages.

Même si on diffuse certaines recettes saines, ou astuces en toute bienveillance, cela peut renvoyer une image lisse du consommateur parfait. Oui je mange végétarien mais non je ne mange pas sain tous les jours. Chacun avance à sa mesure et avec ses moyens. Et petit clin d’œil au passage, les végétariens, végétaliens ou vegan ne mangent pas que des graines ou des smoothies 🙂

Point de déchets tu feras…

Le zéro déchet, tendance pour certains, véritable manière de vivre pour d’autres. Je suis pleinement convaincue que réduire ses déchets est capital pour notre planète. Cela fait quelques temps que j’ai réussi à réduire sur certains postes de mon quotidien, mais j’en suis encore loin. Et j’ai toujours un peu mal au cœur quand je vois certaines réflexions : « Zéro déchet, mais tu utilises toujours du papier toilette?. Oui désolée.. » Si chacun réduit ses déchets comme il peut, le pas serait immense. Même si je suis loin de Béa Johnson et que je n’ai pas atteint le zéro déchet, je peux quand même dire que je suis active et impliquée.

Quand je vois des témoignages sur le zéro-déchet (par exemple arrêter l’essuie-tout ou les coton-tiges), et se faire descendre, car la personne produit des déchets dans d’autres domaines, j’ai toujours un sentiment partagé… Pourquoi vouloir relever systématiquement le négatif ? Personne n’est pas parfait, et plus jamais la bienveillance, la tolérance et la compassion pour son prochain est primordiale.

Arrêter de consommer tu pratiqueras…

Pierre Rabhi, une personne que j’adore énormément. Grâce à la lecture de ses livres et aux conférences auxquelles j’ai assisté, l’importance de consommer moins et surtout différent m’a paru comme une évidence. De nombreux fils d’actualités montrent de chouettes marques éthiques mais parfois pas toujours atteignables pour le portefeuille, notamment dans la mode. Ou alors des témoignages de personnes qui n’achètent plus rien et qui sont heureuses et je les comprends entièrement, là n’est pas le propos. Mais cette démarche suscite une prise de conscience, et  se détacher de la société de consommation n’est pas aussi facile qu’il n’y parait. Nous pouvons toutes succomber à la tentation. Pour ma part j’ai pris conscience que consommer ne rend pas heureux et surtout qu’un placard bien rempli n’est pas indispensable pour être « bien habillé ».

Culpabiliser parce que l’on a craqué sur un haut pas du tout éthique ne fait pas de nous une mauvaise personne. Le tout est d’avancer en toute bienveillance pour soi-même et pour les autres.

Que des produits naturels et bio tu utiliseras…

Bon là pour le coup, j’utilise uniquement des produits naturels et bio dans ma salle de bain pour tout un tas de raison : composition, éthique, qualité, degré d’innocuité… Et surtout c’est un poste où il est assez facile de pallier la transition. L’offre de cosmétiques bio et naturels est grande et niveau tarif on peut avoir un joli rituel sans faire exploser son budget.

Mais là aussi, pour changer ses habitudes, cela passe par un prise de conscience, je suis plutôt orientée « communiquer pour faire évoluer », que « lutter contre en appelant au boycott ».

D’ailleurs au passage, j’en profite pour partager un article écrit par Marie du blog Shakermaker, qui a écrit un article très intéressant au sujet des grandes marques et industriels qui tendent de plus en plus vers le green : Ecologie, éthique : est-ce incompatible avec les grands groupes ?

Quelques mots pour conclure

Tout ça pour vous dire qu’il faut arrêter de culpabiliser quand la société vous renvoie un écart de conduite. Il est plus facile de critiquer que de reconnaître le positif d’une action, d’un engagement. Pour ma part, je suis loin d’être parfaite et je pense que je ne le serais jamais, mais dans l’ensemble j’essaie d’œuvrer au mieux pour ma planète, pour les autres et pour moi-même.

La green blogueuse parfaite pour moi n’existe pas, mais j’aime regarder le verre à moitié plein et me dire que tous mes articles, et les articles que mes copines écrivent : Flavie pour Graines de beauté, Marie pour Shakermaker, Annabelle pour Mademoiselle Coccinelle, mais également d’autres blogueuses engagées comme Gala, Antigone XXI, Mango & Salt, Sweet & Sour ouvrent pour contribuer au changement en distillant astuces, recettes et bons conseils.

On sème toutes des graines à notre niveau, mais on reste des êtres humains et nul n’est infaillible 🙂

Be Green, Be Happy 🙂

 

Partager:

8 comments

  1. Mademoiselle Coccinelle 8 mars, 2017 at 18:46 Répondre

    Merci pour ce beau message de tolérance <3 On en a déjà parlé, j'avoue ne pas me sentir toujours à l'aise dans la blogosphère et le web en général… Tu fais un travail formidable Stephie, bravo pour ton engagement et tout ce que tu apportes à ta communauté ! Et quelle jolie surprise de découvrir mon nom au fil de ma lecture, merci pour ton soutien <3
    A très bientôt, je t'embrasse fort

    • StephieGreen 11 mars, 2017 at 11:36 Répondre

      Coucou Annabelle,
      Merci beaucoup pour ton commentaire. Je suis très touchée par ton message… Plus que jamais tolérance et compassion sont importants.
      On se voit très vite
      Bisous

  2. Claire 29 mai, 2017 at 12:50 Répondre

    Hello,
    Très bon article ! En effet la transition vers le zéro déchet est longue. J’ai commencé par quelques petites choses mais je suis très loin de ne plus produire aucun déchet. En ce qui concerne le végétarisme, j’ai été élevée dans une famille où on mange de la viande, et même si j’en mange moins à présent, je ne peux pas l’enlever totalement de mon alimentation. Le tout est de trouver un équilibre et de manger de la « bonne » viande.
    A bientôt
    Claire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *