Zéro déchet, Zéro déchet - DIY

Astuces pour une salle de bain Zéro Déchet

Un de mes souhaits que j’ai déjà commencé à mettre en place en 2016 : adopter autant que possible une vie zéro déchet. J’ai bien conscience que la tâche est ardue, surtout en cosmétiques, mais je suis persuadée que l’on peut tous et toutes mettre en place certaines actions qui auront du poids (sans jeu de mots 🙂 ) sur nos déchets.

Comme je n’ai pas envie de vous faire un article assommant, je préfère faire une série d’article à thèmes : « salle de bain », « cuisine », « au quotidien ».

Pour débuter cette série d’articles, j’ai choisi d’inaugurer par un domaine que j’affectionne particulièrement : la salle de bain. C’est un point assez sensible, car cet endroit aussi agréable soit-il, est souvent source d’innombrables déchets : brosse à dents, serviettes hygiéniques, tampons, coton tiges, cotons à démaquiller, emballages cosmétiques…

Il y a quelques années, j’ai été choquée de voir la tonne de déchets que l’on pouvait produire uniquement dans ce petit espace.

J’ai donc commencé à chercher des alternatives pour changer mes habitudes à la fois pour la planète mais aussi pour la santé : cotons arrosés aux désherbants, brosses à dents aux particules de plastiques… Je suis toujours choquée de voir tout ce que les industriels arrivent à mettre dans leurs produits dans le but de maximiser le profit. Mais là n’est pas le propos, car il y a pleins de solutions super faciles et optimistes à mettre en place pour alléger sa vie, faire des économies et minimiser les déchets. Et ça c’est une nouvelle positive et enthousiasmante.

1. Dites adieu aux cotons jetables et Bienvenue aux carrés lavables.

 

Se débarrasser de cette habitude est plus facile qu’il n’y parait. Chaque année ce sont des milliers de tonnes de coton qui finissent à la poubelle. Saviez vous que le coton conventionnel est la culture la plus polluante au monde? Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), pour 2,5% des surfaces cultivées dans le monde, la culture du coton (conventionnel) utilise 25% des insecticides et 11% des pesticides mondiaux. Sa culture nécessiterait jusqu’à 30 traitements par an. D’après certaines études, on considère qu’elle est responsable de l’intoxication de 1 million de personnes et de 22 000 morts par an.

Les carrés démaquillants c’est un peu le premier geste à adopter quand on tend vers une vie zéro déchet. Toute la famille peut s’en servir et ils sont utilisables pendant de nombreuses années.

Mon astuce : si vos lingettes sont trop rêches ou abîmées vous pouvez les utiliser pour le ménage : miroirs, robinetteries… Attention cependant à ne pas les confondre avec vos autres lingettes. Vous pouvez les différencier en cousant un morceau de tissu de couleur par exemple. Et ainsi faire un code couleur par usage.

Pour ma part, j’ai choisi d’investir dans un kit “Les Tendances d’Emma”. Tout simplement parce que cette marque a une approche éthique, engagée, authentique. Niveau matière, j’affectionne particulièrement l‘eucalyptus. Extrêmement doux, toutes les peaux sauront apprécier cette matière. Il existe aussi un kit layering hyper pratique.

 

2. Bye-bye les cotons tiges. Nettoyer ses oreilles au naturel avec quelques astuces simples

Comme pour les cotons démaquillants, la pollution liée aux cotons tiges est juste gigantesque. Et malheureusement, ces petits bâtons plastiques se retrouvent dans nos océans. Sans parler du coton situé aux extrémités de ces bâtonnets.

Surfrider Foundation publie régulièrement sur l’état de nos océans mais également sur des solutions innovantes et positives

80% de la pollution qui touche nos mers est d’origine terrestre et issue de l’activité humaine, avec des répercussions terribles sur la biodiversité et l’ensemble de notre environnement », rappelle le président de Surfrider Foundation Europe, Gilles Asenjo. Environ 100 000 mammifères marins sont tués chaque année, et les microparticules de plastique — issues du plastique se dégradant dans l’eau — impactent la chaîne alimentaire >>

Quand j’ai stoppé l’achat de ces bâtonnets, je me suis mise à la solution de solutions alternatives. La solution n°1 arrêter de se nettoyer les oreilles. Mais clairement je ne le souhaitais pas, car laissez accumuler le cérumen n’est pas une bonne chose et c’est clairement inesthétique. J’avais entendu parler de l’Oriculi de Lamazuna. C’est un petit bâtonnet en bambou permettant d’empêcher la formation de bouchon. Cela permet de retirer le cérumen visible à l’entrée de l’oreille. Et attention inutile d’aller plus loin. Le Saviez-vous ? Le cérumen est une véritable protection pour le tympan. I est primordial de le conserver tant qu’il n’est pas inesthétique.

Mon astuce : les débuts peuvent être difficiles, car avec les cotons-tiges, nous avons tendance à aller trop loin dans l’oreille et avec l’oriculi c’est interdit. C’est un peu comme une cuillère. Il suffit de retirer l’excédent de cérumen et pis c’est tout ! Et pour l’entretien je passe un peu d’alcool de temps en temps sur l’extrémité puis je laisse sécher.

Sinon il y a d’autres astuces pour nettoyer ses oreilles au naturel. Faire couler un peu d’eau chaude pour “faire fondre” le cérumen. Il suffit en ensuite de basculer la tête sur le côté pour faire écouler le liquide. Pardon, l’explication n’est pas glamour, mais en même temps c’est une méthode naturelle et efficace. Il existe aussi des bougies pour oreilles. Le principe est le même, mais plus efficace, car la chaleur dégagée par la bougie incandescente ramolli le cérumen plus efficacement. L’occasion aussi de faire une méditation.

3. Les cosmétiques solides une alternative pratique 

Les cosmétiques solides c’est un peu la tendance du moment, mais c’est surtout la meilleure méthode pour diminuer les déchets de la salle de bain de manière simple et efficace. Car finalement ça ne bouscule pas tant que ça nos habitudes. Parmi toute l’offre disponible il y a de supers marques qui proposent une salle de bain zéro déchet :

  • Lamazuna : après-shampoing, shampoing, déodorant, dentifrice… Vous pouvez également craquer pour un coffert zéro déchet “clé en main”. Disponible sur Mademoiselle Bio
  • Pachamamaï : propose également quelques cosmétiques solides dont le fameux shampoing démêlant solide Sweetie. Disponible sur Doux Good
  • Clémence et Vivien : spécialisés dans les déodorants solides et les savons à froid, ils proposent de supers déodorants efficaces à prix doux. Disponible sur Doux Good.
  • Secrets de Provence : shampoings, shampoings secs, pain de rasage, savons… Le tout à prix mini. Dispo sur Doux Good
  • Daliane : savons à froid au lait frais d’ânesse. Ce sont des soins douche essentiellement pour le corps et même pour les peaux les plus sensibles. Dispo sur Daliane
  • La Sittelle Cosmétiques bio en Cévennes : dernièrement je consacrais un article sur les produits fait main par Fanny. Vous pouvez y trouver des savons à froid, baume à lèvres, et déodorants solides. Dispo sur La Sittelle

Il existe encore de nombreuses marques qui produisent et commercialisent des cosmétiques. Comme exemple, je vous parle uniquement de celles que j’ai testé 🙂

4. Les brosses à dents : oui mais recyclables 

Les brosses à dents en plastique sont une source de pollution gigantesque. Toujours d’après les chiffres de Surfrider Foundation

1400 tonnes : c’est la quantité de brosses à dents en plastique jetées par an en France.

La quasi-totalité de ces brosses à dents ne sont pas recyclées, car elles sont composées de plusieurs types de plastique. Elles finissent donc dans les décharges et dans nos océans, empoisonnant notre environnement. Selon le type de plastique, le temps de leur dégradation se situe entre 100 et 1000 ans.

De nombreuses alternatives existent : ne pas se brosser les dents mais ce n’est ni bon pour votre hygiène buccale, ni pour votre vie sociale, mais l’alternative qui à mes yeux est la plus pratique et la plus écologique : les brosses à dents biodégradables et recyclables.

J’ai testé plusieurs marques, mais dernièrement j’ai découvert une chouette marque Made in France. Il s’agit de My Boo company.  C’est une entreprise française, installée à Nantes, qui propose une alternative écologique pour remplacer nos brosses à dents en plastique et ainsi préserver nos océan et la Nature. Ce sont des brosses à dents en bambou pour enfants et adultes. Et la brosse est recyclable et compostable. C’est simple comme un jeu d’enfant. 🙂

Crédit photo My Boo Company

5. La cup et serviettes lavables : alternative aux tampons et serviettes

Un vrai fléau pour notre planète, la pollution liée à la production des tampons et serviette est considérable. Dans le cadre de la rédaction de cet article, j’ai trouvé cet article sur le site de Conso Globe qui pourrait vous intéresser.

La consommation mondiale de serviettes et tampons hygiéniques est juste vertigineuse. Il faut en moyenne 500 ans pour que ces produits hygiéniques se dégradent. Cela fait réfléchir. Pour quelques jours dans le mois = 500 ans de dégradation. Mais ce qui est positif, c’est qu’il y a quelques marques françaises qui œuvrent pour nous proposer des alternatives saines.

Parmi l’offre disponible, deux marques ont élus domicile dans ma salle de bain. Ce sont deux marques françaises, éthiques et engagée.

La coupe menstruelle Emma Si-Belle cup

Dernièrement, j’ai consacré un article complet sur cette cup. Il faut un temps d’adaptation, mais ensuite, on peut dire que ça change la vie. Surtout qu’un coupe menstruelle dure plusieurs années. Pour coupler avec la cup ou pour une utilisation seule, j’aime utiliser les serviettes lavables “Dans ma culotte”. Elles sont très faciles d’entretien. Vous pouvez les utiliser à tout moment du mois. Et côté esthétique, j’adore leurs imprimés (sans encres toxiques). 🙂

6. LE DIY – La solution pour confectionner vous même vos cosmétiques

Cette solution est une autre alternative pour diminuer ses déchets. A condition bien sûr, de ne pas jeter les flacons. Vous pouvez les réutiliser pour le conditionnement de vos préparations. Par contre soyez vigilante aux flacons. Il faut bien les laver et stériliser avant de les utiliser. 🙂

J’aime beaucoup confectionner moi-même mes cosmétiques. Depuis que j’ai débuté dans le DIY, j’ai pris du recul. Et je n’aime plus stocker des dizaines de pot d’huiles végétales, ou de poudre en tout genre. J’essaie d’adopter une consommation raisonnée. Fini les commandes à rallonge. En tout cas si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, je vous recommande le site de Formule Beauté. Ce sont des kits de fabrication clé en main. Super pratique. Et tout est bio.

Voilà pour ce premier article dédié aux astuces Zéro Déchet, j’espère que cela pourra vous donner quelques pistes pour une année 2017 placée sous le signe du zéro déchet (ou presque). Comme je le dit souvent chaque pas compte. Et si tous ensemble on fait quelques pas, le changement sera immense pour notre planète.

Be Green, Be Happy 🙂

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Laurie 19 janvier 2017 at 19 h 22 min

    Merci ma jolie Stéphie pour cet excellent article !!! J’ai adopté les carrés démaquillants, sous tes conseils, et j’adore !!! En plus, c’est tout doux… 🙂
    J’ai aussi acheté les lingettes lavables pour nettoyer la maison.
    Petit à petit, je change les cosmétiques et je commence à aller de plus en plus vers le bio et le zéro déchet.
    Je suis fière de mes premiers pas et je compte continuer à m’améliorer et à contribuer à un monde plus propre, plus beau.

    Plein de bisous et belle fin de semaine !!! 🙂

    • Reply StephieGreen 20 janvier 2017 at 9 h 45 min

      Merci Laurie pour ton commentaire. Je suis tellement contente que mes articles puissent t’aider 🙂 Tellement d’accord avec toi. Avec nos petits gestes, le monde sera meilleur que ce soit le zéro déchet ou la bienveillance…
      Gros bisous

  • Reply _lesptiteschosesdedidil_ 27 janvier 2017 at 12 h 32 min

    Hello hello c’est vrai que le zéro déchet devient de plus en plus intéressant autant pour nous, pour notre portefeuille aussi et pour la planète. Je suis passé il n’y a pas longtemps au coton lavable et quel bonheur ! Je trouve ça top et tellement économique. Par contre la cup j’ai un peu beaucoup de mal. Peut être un jour
    En tout cas j’attends tes autres articles avec plaisir

    • Reply StephieGreen 27 janvier 2017 at 18 h 49 min

      Merci pour ton partage d’expériences… Pour la cup je comprends mais c’est vraiment une habitude. Les premières fois j’ai eu du mal aussi. Les cotons lavables c’est la vie… Bonne soirée. Bises

    Leave a Reply