Natural lifestyle, Se soigner au naturel

L’Aloe Vera : une plante miraculeuse

Comme vous le savez, je suis une inconditionnelle des eaux florales, hydrolats et huiles végétales.

Je suis toujours admirative quand je vois tout le potentiel qu’une plante peut nous apporter. Aujourd’hui je vais vous parler d’une plante qui suscite un grand intérêt : l’Aloe Vera.

A quoi ressemble l’Aloe Vera?

Aloe Vera

Aloe Vera (source http://www.aloe-vera-bio.org/ )

 

Depuis des millénaires, l’Homme a toujours utilisé cette plante pour ses bienfaits et vertus, que ce soit en usage interne ou externe. Il existe plus de 250 variétés d’aloès mais seulement quelques unes sont reconnues pour leurs vertus médicinales. La plus connue et reconnue pour ses vertus thérapeutiques est l’aloe barbadensis miller”. Cette plante communément appelée Aloe Vera est riche en vitamines, minéraux, acides aminés et enzymes. Elle peut contenir jusqu’à 75 substances nutritives et médicinales. Les usages sont nombreux, car l’Aloe Vera est une plante adaptogène et surtout une alternative naturelle à de nombreux produits.

Quels sont les usages possibles ?

 

usage aloe vera

Je crois que c’est rare de voir une plante avec autant d’usages internes ou externes que se soit dans un but médicinal, cosmétique, préventif, curatif.

Après moultes recherches sur le web, j’ai essayé de vous retranscrire toutes les propriétés reconnues de cette plante surnommée “la plante des premiers soins”.

En usage externe

  • Coagulant en cas de plaies légères
  • Anesthésique en cas de brûlures (coups de soleil, accidents ménagers)
  • Accélérateur de la guérison des tissus : coupures, brûlures, ou autres problèmes cutanés.
  • Puissant tenseur de la peau
  • Analgésique : calme les démangeaisons en cas de piqures d’insectes
  • Exfoliant naturel
  • Antiseptique et Anti-inflammatoire
  • Soulage les problèmes de peau: acné, eczéma, psoriasis

En usage interne

  • Puissant détoxifiant, apporte un effet drainant
  • Très apprécié en cure pour drainer le système digestif
  • Stimulant du système immunitaire
  • Riche source de nutriments divers
  • Effet tonique en cas de fatigue chronique
  • Aide appréciable dans les cas de cystite, côlon irritable
  • Aide appréciable en cas de sinusite, conjonctivite, infections ORL

Cette liste est un petit aperçu, car il y aurait des effets non reconnus par la communauté scientifique (sans commentaires), mais reconnus par les naturopathes, kinésiologues ou autres thérapies naturelles. Il y aurait des effets bénéfiques sur la glycémie si on en consomme régulièrement, des effets bénéfiques sur le moral notamment en cas de changement hormonal : cycle menstruel, grossesse, ménopause. On accorde également à l’Aloe Vera des vertus antifongiques en cas de cystite. Il y aurait un effet bénéfique également en cas de constipation et de côlon irritable.

Bref, vous l’aurez compris cette plante a mille vertus.

Pourquoi cette plante est si miraculeuse ?

L’Aloe Vera est riche en : nutriments, vitamines, acides aminés et minéraux. Sans rentrer dans un cours de biologie végétale, voici de quoi se compose cette plante :

  • polysaccharides qui renforcent le système immunitaire en activant les phagocytes et les anticorps.
  • vitamines (A, B1, B2, B3, B6, B9, acide folique,B12, C, E) qui régulent et équilibrent le métabolisme.
  • sels minéraux indispensables (calcium, phosphore, potassium, fer, sodium…)
  • acides aminés (interviennent dans la régénération des tissus). Ce sont des protéines qui fournissent de l’énergie, agissent comme catalyseurs, régularisent l’équilibre chimique et interviennent dans la régénération des tissus. L’aloès contient 18 des 22 acides aminés présents dans le corps humain, dont 7 des 8 acides aminés essentiels (c’est-à-dire ceux que notre corps ne peut fabriquer).

Sous quelles formes consommer l’Aloe Vera ?

Elle peut s’utiliser pure, diluée, comme ingrédient dans vos préparations culinaires, cosmétiques, thérapeutique. Si vous achetez un gel d’Aloe Vera, il faut toujours privilégier une concentration de 96% au minimum. Sinon vous risquez de vous retrouver avec un produit coupé avec de l’alcool ou autres substances qui viendraient annuler tout l’effet bénéfique de cette plante. L’idéal étant bien sûr qu’il soit au maximum proche des 100 %.

Contre-indications et effets secondaires

aloine-seve-aloe-vera

Aloïne présente dans l’Aloes (source Aloes Magazine)

Même si cette plante est assez “sécuritaire”. Il y a quelques précautions à prendre si vous en possédez une à la maison. Il y a une partie de la plante qui peut-être toxique si vous la consommez pure et en trop grande quantité en usage interne. Il s’agit de l’aloïne. Cette substance de couleur jaune à marron  est présente dans l’épiderme des feuilles d’Aloès autrement dit dans l’écorce. C’est un composé très amer. L’aloïne est un puissant composé laxatif : ses propriétés sont intéressantes mais à haute dose, l’effet peut être extrêmement toxique.

Autre point, l’Aloe Vera présente un effet photo-sensibilisant. Donc il est préférable de ne pas s’exposer au soleil tout de suite après une application cutanée.

La minute verte : comment bichonner votre Aloès ?

Aloe Vera en pot

Aloe Vera en pot

Exposition :

Cette plante a besoin d’une bonne lumière mais pas d’ensoleillement direct. Une exposition trop ensoleillée pourrait assécher le feuillage et faire jaunir les feuilles. Il faut donc placer votre Aloès près d’une fenêtre, laissant passer le maximum de lumière mais pas de lumière directe.

Température :

La température intérieure d’une maison est idéale. L’Aloès apprécie les températures comprises entre 18° et 21°. Cependant, à la belle saison (de mai à Septembre), si la température n’est pas trop aride, vous pouvez sortir votre plante. Si les nuits sont fraîches, n’hésitez pas à la rentrer.

Entretien et arrosage :

Au printemps et en été, l’arrosage doit être régulier et modéré : une fois par semaine environ. L’idéal est d’arroser le sol sec en surface avec une eau à température ambiante. Une eau trop fraîche risquerait de stresser votre plante.

A l’automne et à l’hiver, il faut réduire l’arrosage durant cette période appelée le repos végétatif. Il faut arroser votre plante dès que le sol commence à devenir sec sur 2 ou 3 centimètres maximum.

Rempotage :

Tous les 2 à 3 ans un rempotage dans un pot de diamètre supérieur doit être réalisé. Cette opération doit être réalisée au printemps, après floraison. Il faut que le fond du pot soit troué, de taille supérieure mais pas trop grand : la plante ne doit pas nager dans le pot.

Sur ce Greennement votre…

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply