Natural lifestyle, Visage : layering, & autres rituels

Le layering? Secret de beauté des Japonaises ?

Cela fait un moment que l’on voit ce terme prospérer sur la toile. La première fois que j’ai entendu ce mot, j’ai eu un gros doute.

Ça peut paraître idiot, mais n’étant pas bilingue, en entendant ce mot, j’ai eu une grosse appréhension. Je pensais que ce terme était en lien avec une technique chimique ou douloureuse. Allez savoir pourquoi… Mais comme il m’arrive d’être perspicace, j’ai très vite compris qu’il s’agissait d’une pratique beauté, et que celle-ci faisait débat. Comme je suis de nature curieuse et que j’aime comprendre les choses je me suis très vite renseignée sur la définition de ce mot à consonance anglo-saxonne (merci Google, YouTube, blogs, livres, ou autres sources d’informations).

J’ai d’abord recherché la traduction littérale, les traducteurs en ligne sont mes amis. Que nous dit le traducteur? Succession de couches.

Bon là je me suis dit : Ok je vois un peu mieux, mais en quoi consiste concrètement le layering? D’où vient-il? Pourquoi? Comment ?

Le layering est un rituel de soins d’origine Japonaise/Coréenne, très protocolaire à effectuer matin et soir. Les étapes sont précises et rigoureuses et doivent toujours être appliquées dans le même ordre. Les Japonaises et Cornéennes utilisent cette méthode pour préserver leur teint de porcelaine éclatant, pour préserver leur jeunesse, pour faire de ce moment, un vrai temps pour soi.

C’est une méthode de soin et non une marque (pour l’instant). Ce sont des étapes à respecter scrupuleusement, mais chacun est libre d’utiliser les produits en fonction d’une éthique, d’un budget, d’une marque, d’une matière (fleurs, huiles végétales)… Ainsi, vous pouvez soit acheter les produits bruts et les transformer vous même, soit les acheter directement “finis”.

 

Quels sont les objectifs, l’intérêt du layering?

L’objectif est de débarrasser la peau de toutes les toxines accumulées au cours de la journée et d’apporter grâce aux couches successives, diverses sources d’hydratation à la peau. Mais pas que… L’intérêt est d’apporter également des principes actifs à travers des gestes qui se succèdent. En stimulant l’épiderme à travers les massages (doux et délicats), le peau est ainsi repulpée et prête à affronter la journée ou au contraire à passer une nuit réparatrice.

 

Quelles sont les étapes ?

La première étape, qui n’en est pas vraiment une, est le lavage des mains à l’eau et au savon. Puis, le séchage.

7 étapes caractérisent cette méthode.

Étape 1 : Le démaquillage à l’huile.

L’intérêt du démaquillage à l’huile est de débarrasser la peau des impuretés accumulées au cours de la journée (pollution, stress, excès de sébum…). Contrairement aux idées reçues, l’huile ne vas pas graisser la peau. Au contraire, à travers un massage circulaire, elle va permettre de dissoudre délicatement le maquillage, L’huile démaquillante est à appliquer sur peau sèche.

  • Mon petit truc : Pour rincer mon huile démaquillante j’aime beaucoup utiliser les lingettes en coton de douces angevines, ou encore celles des tendances d’Emma. Ce sont des lingettes en matière biologique et surtout réutilisable. Je n’utilise plus de coton classique depuis des mois. J’imbibe mon carré démaquillant d’eau chaude, je l’essore légèrement puis j’ôte délicatement toute l’huile démaquillante. Au niveau des yeux, je n’hésite pas à répéter l’opération avec ma lingette. Puis je rince à l’eau claire et tiède.
  • Ce qu’il faut garder en tête : Lors du démaquillage à l’huile, ce qui est important c’est de masser délicatement votre visage et votre cou. Le massage va stimuler, sans stresser votre peau. La délicatesse et la douceur sont les deux maîtres mots.

Voici des exemples d’huiles que vous pouvez utiliser.

layering

Produit brut : Huile végétale de Macadamia  Centifolia : 7,80€ sur Doux Good

Huile démaquillante Tata Harper : 64 € sur Ecocentric

Produit brut : Huile d’abricot Melvita : 8,50€ sur Mademoiselle Bio

Pour la deuxième étape pensez à vous relaver les mains. C’est important.

Étape 2 : Le nettoyage.

L’intérêt de cette étape est de nettoyer en profondeur votre peau, pour parfaire la première étape. Et surtout, il permet à la peau de respirer, tout en préservant son film hydrolipidique (si vous utilisez des produits adaptés à votre type de peau). Pour préserver l’équilibre délicat de la peau, il faut choisir un savon doux. Plusieurs formes existent : solides, liquides, gels, laits…

  • Mon petit truc : Une fois le visage rincé à l’eau froide, je finis toujours par une longue brumisation avec de l’eau Thermale. J’aime beaucoup celle d’Avène. Je laisse reposer quelques secondes puis je tapote doucement avec une serviette douce afin que mon visage soit parfaitement sec. Il est important d’être délicat lors de cette étape, car il ne faut pas irriter la peau.
  • Ce qu’il faut garder en tête : L’étape du double nettoyage (huile démaquillante et nettoyage au “savon”) est primordiale dans le layering. L’un ne va pas sans l’autre. Pour le choix du savon, libre à vous de choisir la texture en fonction de votre type de peau.

Voici des exemples de lait ou “savon” que vous pouvez utiliser.

layering-2

Lait démaquillant Madara : 18€ sur Mon Corner B

Lait démaquillant et nettoyant Dr Hauschka : 25,60€ sur Oh My Cream

Nettoyant doux hydratant Camélia et Rose Pai : 36 € sur Mon Corner B

Étape 3 : La lotion.

Cette étape vise à apaiser la peau suite au rinçage à l’eau et surtout à préparer la peau pour le soin de nuit. En effet, l’eau calcaire est assez agressive pour la peau et il est nécessaire d’apporter une dose d’hydratation avant d’appliquer le reste des soins. Pour cette étape vous avez deux possibilités pour appliquer votre tonique/lotion/eau florale, soit en application sur un coton, soit directement sur le visage. Si vous choisissez d’utiliser du coton, privilégiez des lingettes réutilisables, et surtout ne frottez pas. Il ne faut pas agresser la peau. Pour le choix de la lotion, vous devez choisir en fonction de votre type de peau.

  • Mon petit truc : Au lieu de sécher mon visage avec un mouchoir en papier, je fais pénétrer la lotion par des pressions à l’aide de la paume de mes mains. Ainsi la lotion pénètre parfaitement sur l’ensemble de mon visage.
  • Ce qu’il faut garder en tête : Cette étape peut sembler superflue suite au double nettoyage, mais c’est vraiment une étape importante de transition. Vous pouvez alterner les lotions en fonction de votre peau au moment du soin.

Voici quelques exemples de lotion que vous pouvez utiliser :

layering-4

Eau Florale Fleur d’Oranger Melvita : 8,95€ sur Mademoiselle Bio

Eau extraordinaire de Fleur d’Oranger Melvita : 15,40€ sur Mademoiselle Bio

Lotion Tonifiante Dr Hauschka : 25€ sur Mademoiselle Bio

Lotion Hydrating Floral Essence Tata Harper, Kit de découverte : 68€ sur Ecocentric

 Étape 4 : Le sérum.

C’est un soin spécifique, qui va stimuler et traiter en profondeur l’épiderme. Le sérum est un soin ciblé, il faut donc le choisir en fonction de l’effet recherché : anti-rides, anti-tâches, apaisant, anti-rougeurs, hydratant… La liste pourrait être longue. Autre point important : l’application. Il faut l’appliquer du bout des doigts par massage circulaire.

  • Mon petit truc : J’aime bien finir ce léger massage en tapotant au niveau du haut de mes pommettes et de mon front. J’attends toujours la pénétration complète de mon sérum avant d’appliquer le soin de nuit.
  • Ce qu’il faut garder en tête : Contrairement au tonique où j’aime bien alterner les plaisirs, pour le sérum je suis très assidue et j’utilise toujours le même, pour le moment.

Voici les sérums que j’utilise. Merci Morgane

layering-5

Sérum Pai Anti-Rougeurs Instant Clam à l’aster maritime et à l’avoine byzantine : 54€ sur Mon Corner B

Sérum Tata Harper Rejuvenating Serum : 68€ dans le kit de découverte : Ecocentric

Étape 5 : Le contour des yeux.

S’il y a une étape à ne pas oublier c’est bien celle-ci. On peut le trouver sous quatre formes différentes : gel, sérum, crème fluide, baume. La peau à cet endroit est 10 fois plus fine que sur le reste du visage. il est important d’en prendre soin au plus tôt. Pour l’application, il ne faut surtout pas masser vigoureusement les paupières. Du bout des doigts, il faut appliquer votre produit en pensant à votre arcade sourcilière. Le contour de l’œil ce n’est pas que les paupières.

  • Mon petit truc : Une fois mon contour de l’œil appliqué, je n’y touche plus. Quand j’appliquerai ma crème de nuit, j’éviterai le contour de mes yeux. Pourquoi ? Il est préférable de ne pas superposer les couches à cet endroit. On risquerait d’accentuer nos cernes ou de créer des gonflements. Et de temps en temps il est bénéfique de passer des compresses de camomille, bleuet ou autre eau florale.
  • Ce qu’il faut garder en tête : Le bon geste pour le contour de l’œil : tapotements et massages légers. Et surtout ne pas appliquer trop de matières et ainsi surcharger la peau.

Voici deux exemples de contour de l’œil que j’aime utiliser.

layering-6

Contour des Yeux – Régénération Suprême Mademoiselle Gabrielle : 24,95€ sur Doux Good

Baume Contour des Yeux Dr Hauschka : 29€ sur Mademoiselle Bio

Étape 6 : La crème de nuit.

La crème complète l’efficacité du sérum. Elle permet à  la peau d’être prête pour une bonne nuit de sommeil réparateur. Il est inutile de “mettre une bonne dose” avant de se coucher. Si vous utilisez la crème adaptée à votre type de peau, vous n’avez pas besoin de vous tartiner le visage. Comme pour le sérum, le choix de la crème va dépendre de l’effet recherché et de votre type de peau. Il est inutile de varier les crèmes chaque soir. Pour l’application, il faut faire pénétrer délicatement et en profondeur votre soin de nuit, en évitant bien entendu le contour de l’œil.

  • Mon petit truc : Je chauffe toujours ma crème avant de la faire pénétrer sur mon visage. Et j’insiste délicatement au niveau  du contour de ma bouche et de mes tempes. Si vous ne savez pas quelle crème choisir, vous avez souvent des kits de voyages ou des miniatures chez certaines marques. Ainsi, avant d’acheter la version grand format, vous pourrez tester si la crème vous convient.
  • Ce qu’il faut garder en tête: Même si après votre sérum vous avez l’impression que votre peau est hydratée, l’application de la crème est indispensable. Le prix ne fait pas l’efficacité de la crème.

Voici deux exemples de crèmes de nuits.

layering-7

Soin de jour anti-âge global : 70€ sur Ecocentric

Sérum Tonifiant Nuit Dr Hauschka : 36,40€ sur Mademoiselle Bio

Étape 7 : Le baume à lèvres.

C’est une étape que bien souvent nous oublions. Pour le soir, je privilégie toujours un baume à lèvres en pot. Bien souvent, ils sont plus nourrissants et la texture est plus onctueuse. En général ceux à base de beurre de karité sont assez appréciés. Mais libre à vous d’en choisir avec une composition différente : beurre de cacao, cire d’abeilles. Quand il s’agit d’un baume à lèvres en pot, il est impératif de vous laver les mains avant. Vous allez mettre vos jolis petits doigts dans le pot et pour éviter la prolifération de méchantes bactéries il est préférable d’avoir des mains propres.

  • Mon petit truc : Le soir je n’aime pas avoir trop d’odeurs sur moi. J’essaie de choisir un baume qui a une odeur légère et subtile. Pour les baumes, j’adore varier les plaisirs, j’en ai plusieurs pour alterner.

Voici mes deux baumes à lèvres préférés

layering-8

Baume Coco Vanille Hevea : 14€ sur Ecocentric

Baume pour les lèvres Dr Hauschka : 11,30€ sur Ecocentric

Le mot de la fin

Le layering est un rituel complexe et rigoureux. Ce n’est pas forcément onéreux, puisque le choix des produits vous appartient. La philosophie est de prendre un temps pour soi, d’être pleinement présent pendant ce soin. Souvent le layering est utilisé pour les personnes qui ont des problèmes de peaux spécifiques ou au contraire pour les personnes qui ont simplement envie de prendre le temps avant de se coucher. C’est vrai que ce n’est pas forcément long, mais il faut compter une dizaine de minutes, donc c’est une organisation à prendre en compte.

Avant de vous diriger vers un produit, vérifier bien sûr les ingrédients. Personnellement, je privilégie toujours des produits bios ou naturels.

layering-10

Pour ou Contre?

Je ne suis pas forcément contre. Ma devise est de s’écouter, d’être à l’affût de son “ressenti cutané”, et de voir les effets sur la peau.

Ce qui me gène par contre, c’est la rigueur de cette méthode. J’ai pratiqué le layering pendant deux mois cet hiver, j’en étais assez satisfaite. Mais maintenant je suis passée à un rituel du soir plus léger. Les beaux jours arrivant à grands pas et vivant dans une région où le soleil est assez présent, j’ai moins envie d’une routine cocooning, mais plutôt d’une routine fraîche et légère.

Je pars du principe qu’il n’y a pas UN rituel mais DES rituels. L’important est de trouver une méthode qui vous corresponde et qui vous fasse du bien. Prendre soin de sa peau c’est aussi prendre soin de soi. L’hygiène de vie est aussi importante que toutes les crèmes, lotions ou autres produits qu’on applique.

Si vous voulez en savoir plus sur cette méthode et vous faire votre propre avis, je vous conseille le livre d’Elodie-Joy JAUBERT : Layering, Secret de beauté des Japonaises. Voici sa page Facebook dédiée à ce sujet.

Et vous, êtes vous adepte du layering?

Previous Post Next Post

You Might Also Like

16 Comments

  • Reply Leatoon 14 mai 2015 at 15 h 08 min

    Super article, pour ma part jai toujours pratiqué le layering depuis mon adolescence sans me “forcer”. Jai toujours pensé que ca devait se faire ainsi. Mais effectivement le mieux est d’ecouter sa peau.
    Je vois que tu as pas mal de produit Tata Harper. Une petite revue est prévue? Vu le pris des produits c’est super d’avoir des avis objectifs :).

    Bonne journée! !

    • Reply StephieGreen 14 mai 2015 at 17 h 08 min

      Bonjour Léa.
      Merci pour ton commentaire. Le layering est un rituel très intéressant. J’aime surtout le fait qu’on prenne conscience pendant le rituel de tous les bienfaits qu’on apporte à notre peau. C’est vraiment passionnant dans la philosophie asiatique de voir l’approche qu’ils ont de la beauté. Je retrouve un peu cette philosophie chez Dr Hauschka, car la notion de beauté est abordé sur plusieurs niveaux : l’extérieur et l’intérieur, avec comme approche l’harmonie du corps et de l’esprit. Tu utilises quoi comme produits pour ton layering?
      Pour la revue Tata Harper deux articles sont prévus : un pour la présentation de la marque et l’autre pour les produits que j’utilise. Ce sera courant juin, j’attends d’avoir un peu de recul pour avoir un avis objectif.
      Bonne soirée!

  • Reply Mylène 14 mai 2015 at 22 h 17 min

    Bonsoir, ton article est vraiment super ! Très bien construit, t’es explications sont claires et concises et on prends un réel plaisir à le lire. Je ne connaissais pas du tout cette pratique et je pense m’y pencher très prochainement. J’aime beaucoup le fait qu’il y est toutes les gammes de prix pour tous les budgets. ET surtout que cela soit Bio et naturel ! Merci pour toutes ces bonnes choses !

    • Reply StephieGreen 14 mai 2015 at 23 h 52 min

      Bonsoir Mylène.
      Merci pour ton commentaire. Je suis contente de t’avoir fait découvrir un rituel beauté. Et puis l’avantage, c’est qu’au niveau des produits, chacun est libre de choisir en fonction de son budget, d’une éthique, d’une composition. Si tu te mets au layering, je serais ravie d’avoir ton retour sur ton expérience et sur les produits que tu vas utiliser.
      Bonne soirée!

  • Reply MoNagrom 15 mai 2015 at 21 h 31 min

    Coucou !!!
    Je pense que c’est le layering qui m’a aidé à vaincre mon acné et surtout le double nettoyage de la peau le soir (moi qui ne me démaquillais pas, ça a été une révolution) Maintenant, je ne peux plus m’en passer, si je zappe un matin ou un soir, j’ai l’impression que ma peau devient tout de suite terne et encrassée (c’est sûrement psychologique 🙂 En voyage, ça m’a beaucoup manqué mais ce n’était pas pratique donc je devais faire le minimum avec très peu d’eau. Heureusement, j’ai retrouvé ma salle de bain et mes jolis flacons (il en faut peu pour être heureux 😉 ! Bisous !

    • Reply StephieGreen 16 mai 2015 at 10 h 27 min

      Coucou Morgane.
      Merci pour ton commentaire. C’est vrai que le layering est une méthode super intéressante et assez efficace pour moi je dois dire. Mais c’est vrai qu’en ce moment j’ai moins envie d’une routine cocooning mais plutôt fraîche… Mais je pense revenir vers le layering après l’été..
      Je suis bien tentée pour tester le sérum JMO dont tu as parlé récemment…
      Bisous

      • Reply MoNagrom 16 mai 2015 at 14 h 14 min

        Il faut que je te le fasse essayer ce sérum car tout dépend comment tu veux l’utiliser : seul ou avec une crème ? Car seul, en effet ça sera léger (mais pas trop non plus) et avec une crème tu es partie pour affronter l’hiver 🙂

  • Reply cleanbeauty 8 juin 2015 at 22 h 38 min

    Coucou, honnêtement, c’est l’un des articles le plus abouti que j’ai pu lire sur cette “technique” . Je ne suis pas du tout une pro layering trouvant le procédé trop long pour moi !

    mais j’espère trouvé un technique similaire aboutissant aux même résultats mais moins “contraignante” avec des produits homemade 😉

    En tt cas super article.

    PS: Mais qu’est-ce que c’est cher les produits Tata harper!!! lol

    • Reply StephieGreen 8 juin 2015 at 22 h 50 min

      Ho merci pour ton compliment. Je réussi à faire mon layering en 10 minutes… Je mets tout à portée de main et hop hop hop. Mais les résultats sur la peau sont dingues.. Tata Harper c’est cher, et tous les produits ne s’équivalent pas. Heureusement, j’avais des bons d’achats quand je les aient achetés sinon Aïe Aïe Aïe pour le portemonnaie. Je ferai un article prochainement d’ailleurs. Du coup tu utilises quoi le soir?

  • Reply cleanbeauty 8 juin 2015 at 23 h 06 min

    Encore 10 min ça va … heureusement parce que c’est pas donnée !
    Au coucher, ma routine du moment est expéditive : eau micellaire ensuite massage avec l’huile de baobab ! Et ça me suffit ! Ayant la peau sèche l’huile de baobab est vite absorber donc dodo direct sans risque “d’inonder” mon oreiller lol

    • Reply StephieGreen 8 juin 2015 at 23 h 16 min

      J’ai définitivement banni l’eau micellaire.. Je trouve que ça n’allait pas à ma peau. Je suis satisfaite de ma routine actuelle : nettoyage/démaquillage, lotion, contour des yeux, soin de nuit.. Pour l’huile de baobab j’ai entendu beaucoup de bien mais jamais testé…

      • Reply cleanbeauty 9 juin 2015 at 15 h 56 min

        Oh, tu as quel type de peau ? Moi c’est tout l’inverse, je crois que je ne pourrais plus m’en passée a moins de trouver mieux !
        L’huile de baobab, c’est mon premier flacon, je l’utilise depuis un petit moment maintenant, j’attends de finir mon flacon pour donner mon avis 😉

        • Reply StephieGreen 10 juin 2015 at 21 h 05 min

          J’ai beaucoup de chance, j’ai la peau mixte, déshydratée, et sensible. Et vraiment je peux plus les eaux micellaires. Pendant des années j’en ai utilisé, mais ma peau n’aime pas trop ça… Je suis plus hydrolats, auxquels je rajoute de huiles essentielles.. 🙂

          • cleanbeauty 11 juin 2015 at 15 h 57 min

            Tout ça pour une personne …! les hydrolats c’est bien aussi 🙂

  • Reply Cosmétique Bio 22 août 2016 at 15 h 25 min

    Je ne connais quasiment aucun de ces produits et même si certains me tente, quelques uns mes semble hors de prix. Pourtant j’achète déjà des produits cosmétique bio sur un site mais avec des coûts nettement plus raisonnable. Malgré cela je vais quand même me laisser tenter par un ou deux produits.

    • Reply StephieGreen 27 août 2016 at 12 h 07 min

      Bonjour
      Le gros avantage du layering c’est que nous choisissons les produits qui conviennent à notre peau et fonction de notre budget. Et c’est une routine évolutive. En tout cas, bon essai de cette méthode naturelle.

    Leave a Reply