Inspirations, Art de vivre & Good Vibes, Natural lifestyle

Le minimalisme : tendance ou art de vivre?

Depuis quelques temps maintenant, une tendance inonde la toile (déco, conso, beauté…) : le minimalisme.

Curieuse de nature, je me suis penchée sur ce qui semble devenir un phénomène mondial.

Le minimalisme, c’est quoi au juste ?

Au delà de la tendance socio-économico-médiatique, c’est avant tout un état d’esprit, une façon de voir et de consommer autrement. Une vie minimaliste ne veut pas dire ne rien consommer mais plutôt consommer intelligemment et durablement. Nous sommes sans cesse sollicités pour dépenser toujours plus. Au final, ça finit par appauvrir votre compte bancaire et cela ne vous rends pas plus heureux pour autant. Il n’est pas toujours facile de résister à ces assauts incessants (merci le marketing) même dans l’univers de la cosmétologie bio : mails, promotions, nouveautés.

Etre minimaliste c’est surtout aborder et voir la vie simplement. C’est remettre en question son rapport à la consommation au sens large. Doit-on autant stocker ? Doit-on utiliser autant de produits ? Doit-on avoir un frigo débordant de nourriture ? C’est donc réfléchir à nos besoins réels et pas ceux impulsés par nos “amis du marketing”.

Par exemple, avant lorsque je voyais une gamme de cosmétiques avec peu de choix, je ne m’y attardais pas, trouvant que ce n’était pas un gage de confiance ou de fiabilité. Maintenant c’est tout le contraire. J’apprécie les marques qui proposent peu de produits. Le principal est qu’ils soient adaptés à ma peau.

Se concentrer sur l’essentiel ?

Lire un livre, voir plus souvent ses amis, privilégier des plaisirs simples font partie de cet état d’esprit. C’est aussi recycler, réutiliser des biens (vêtements, meubles, objets déco). Dernièrement je lisais des statistiques assez parlant :

  • 80 % de ce que nous possédons n’est jamais utilisé.
  • seulement 20 % de nos vêtements sont portés.
  • 30 à 40 % de notre garde-manger finit à la poubelle sans être consommé.

De quoi perdre la tête ! Bien-sûr je dis ceci sans jugements. Nos habitudes et notre façon d’agir sont la résultante de nombreux paramètres : éducation, budget, publicités. Certains sont très heureux avec des dressing bien remplis, ou un frigo plein à craquer. Personnellement j’aspire à autre chose.

minimalisme

Mon rapport au minimalisme

Quand j’ai pris conscience il y plusieurs années maintenant de l’impact de notre consommation sur la planète, j’ai décidé de changer mon mode de vie et notamment mon rapport à la cosmétologie au sens large : maquillage, produits soins, produits utilisés… Au tout début, quand je suis passée de la cosmétologie conventionnelle à la cosmétologie bio et naturelle, j’ai eu envie de tout tester, de multiplier les produits. Je suis tombée dans dans une abondance totalement déraisonnable. Mais au bout de quelques mois, grosse remise en question : je me suis sentie oppressée par cet excès. Le sur-consommation même dans le bio ou le naturel est-elle raisonnable? Heureusement que cette folie passagère n’a pas duré longtemps.

Le minimalisme est pour moi, un état d’esprit, une manière de vivre vers laquelle je tends de plus en plus. Ma consommation de cosmétiques a été divisée par trois. Maintenant je n’achète plus d’avance, je ne stocke plus “au cas où”, ou pour plus tard. Bizarrement, c’était très oppressant de voir mes tiroirs remplis de divers produits même s’ils sont bio et certifiés. Je n’achète maintenant que lorsque mon produit est terminé. Et je suis très satisfaite de ce mode de consommation.

Pour tout dire, actuellement dans mon rituel beauté : une crème de jour oolution, un sérum Evolve Beauty, une huile démaquillante Akane, un nettoyant rafraîchissant Evolve Beauty, un contour des yeux Mademoiselle Gabrielle, sans oublier mon éponge Konjac. Ces produits me durent plusieurs mois. Je n’ai pas besoin d’avoir plusieurs nettoyants ou crèmes de jour. Tous les produits sont adaptés à ma peau, donc ils se suffisent à eux-mêmes.

J’applique cette méthode à l’alimentation. Je ne supportais plus de jeter de la nourriture oubliée au fond du frigo. Alors certes cela demande une tout autre organisation, je fais mes courses toutes les semaines. Mais au final, je ne jette plus. Victoire ! C’est écologique, économique et raisonné. Je ne mange pas de viandes ni de produits dérivés des animaux, donc dans mon frigo il y a surtout des légumes, et des préparations végétales.

J’aspire à des plaisirs simples, à une vie spirituelle riche, à de la simplicité. Je me rends compte que je suis plus heureuse ainsi. Cela ne sous-entend pas que vivre dans le dénuement est une finalité, mais je tends une philosophie “avoir moins mais mieux”. Que se soit pour les vêtements, les accessoires : je préfère des marques avec une éthique, quitte à mettre un peu plus. Mais surtout ne pas m’encombrer de biens matériels superflus. A-t-on vraiment besoin d’avoir autant pour se sentir bien, en sécurité ?

Je me rends compte en livrant ainsi ma pensée, que cette façon de penser ne peut pas plaire à tout le monde. Ce que je comprends. J’ai trouvé mon équilibre ainsi. Surtout une vie minimaliste n’est jamais figée mais en perpétuel mouvement. On aspire tous vers une vie épanouie et heureuse. La mienne passe par cet état d’esprit minimaliste : less is more.

nature-grass-green-book

Et vous quel est votre rapport au minimalisme ?

Previous Post Next Post

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply Fanny 2 octobre 2015 at 21 h 57 min

    Oh quel bel article ! Je m’y retrouve à 100% !!!

    • Reply StephieGreen 2 octobre 2015 at 22 h 35 min

      Ca fait du bien de se satisfaire de l’essentiel…

  • Reply Josette 3 octobre 2015 at 7 h 20 min

    très bel article,je tends de plus en plus à ce monde de vie et mon chemin est encore long……..
    doux we à vous

    • Reply StephieGreen 3 octobre 2015 at 10 h 46 min

      Le chemin est long mais le plus dur est le premier pas, après le reste viendra naturellement. On se sent tellement mieux avec l’essentiel..
      Bon week-end

  • Reply Flocon 3 octobre 2015 at 8 h 43 min

    J’approuve totalement cet article 😉
    Je partage tout à fait ta conception de la consommation dans la nourriture, les cosmétiques comme dans la mode. Je n’achète que ce dont j’ai besoin et qui dure dans le temps, en veillant à ce que cela soit vraiment consommé.
    Si je souhaite tester un nouveau produit cosmétique, j’attends d’avoir fini l’ancien.
    En matière de nourriture, je planifie le plus gros de mes repas donc je sais quoi acheter quand je vais faire les courses.
    Dans la mode, c’est encore mieux puisque je ne suis pas les tendances, je n’achète que ce qui n’est pas susceptible de me lasser au bout d’une saison, je vérifie que ce que j’achète aille avec le reste de ma garde robe et surtout je ne fais plus les magasins si je n’ai besoin de rien : quel gain de temps !
    Chacun est libre d’avoir son propre mode de consommation mais moi aussi, ça me satisfait comme ça en tout cas !
    Bonne journée !

    • Reply StephieGreen 3 octobre 2015 at 10 h 45 min

      Je suis entièrement d’accord avec toi. Maintenant au niveau vêtements je n’achète que si j’ai besoin. Et surtout je fonctionne beaucoup avec le troc (entre copines). Parfois, j’ai tellement mis un vêtement que je ne supporte plus de le voir… 🙂 Au lieu de racheter je l’échange avec une amie. C’est pratique, surtout quand elle aussi a des vêtements qui ont été portés portés et reportés…
      Pour la nourriture, dès que j’ai lâché prise sur la peur de manquer, j’ai décidé de faire mes courses autrement.
      C’est vrai que ce mode de vie ne convient pas à tous, mais le principal c’est d’être en phase avec ses valeurs. Même si pour moi je ne comprends ceux qui gaspillent..
      Belle journée, merci pour ton commentaire.

  • Reply Le panier de la coccinelle 5 octobre 2015 at 16 h 17 min

    Je me retrouve beaucoup dans tes mots Stephie, qui font écho à mes derniers billets sur la mode responsable.
    Je n’ai jamais été une grosse consommatrice de quoique ce soit, mais depuis que je vis à la campagne ce mode de vie minimaliste s’est encore accentué. Et je me sens tellement plus épanouie ! Je suis persuadée que l’on peut vivre mieux avec moins. Et ce mode de vie est tellement plus respectueux de l’homme et de notre planète. Alors j’essaie de transmettre ces valeurs au travers de mon blog…

    • Reply StephieGreen 5 octobre 2015 at 22 h 52 min

      Merci pour ton témoignage. C’est vrai qu’on se sent plus libre sans ces entraves matérielles. Je peux plus consommer sans penser à l’impact sur l’environnement. J’aime beaucoup ton blog aussi, car c’est important de montrer les alternatives pour une consommation plus responsable…

  • Reply lucile 23 janvier 2017 at 9 h 30 min

    Salut,

    Adepte du minimalisme et grande voyageuse, mais vie tiens dans un sac. Je ferais donc partie des minimalistes un peu extrême, même si je n’ai jamais compté l’ensemble de mes possessions.
    Le minimalisme m’a surtout amené à être très exigeante sur ce que j’achète, je veux des objets de qualités, solides, intemporelle, en fibres naturelles et surtout garantie à vie !!
    C’est pour cela que j’ai crée ma boutique minimaliste http://positivessence.fr/boutique-minimaliste/

    On dit qu’on est jamais mieux servi que pas soit même…
    Au plaisir de te lire
    Lucile du blog positivessence.fr

  • Leave a Reply